Lennart Meri Conference 2021 : les chercheurs français à l’honneur

3 Septembre 2021 / 5 Septembre 2021

Du 3 au 5 septembre 2021, la 14ème édition de la Lennart Meri Conference se tiendra en format hybride. Une programmation riche et dense qui offre une tribune de choix aux chercheurs et intellectuels français. 

Organisée par l’International Centre for Defence and Security (ICDS), la Lennart Meri Conference constitue la rencontre annuelle incontournable à Tallinn autour des enjeux de sécurité, de défense, de politique étrangère, depuis la perspective des régions du nord-est de l’Europe. Intellectuels, chercheurs, penseurs, militaires, décideurs publics du monde entier se réuniront à cette occasion du 3 au 5 septembre à Tallinn.

Cette année, le thème de la 14e Conférence est inspiré d’un fragment emprunté au poète Horace, Nam tua res agitur, paries cum proximus ardet, qui signifie : Toi aussi tu es aussi en danger lorsque la maison de ton voisin brûle. C’est naturellement que la LMC a choisi de consacrer cette édition aux “Problèmes de mes voisins aujourd’hui, qui seront les miens demain“. 

Pour cette édition, la programmation de la Lennart Meri Conférence offre une voix privilégiée aux chercheurs et intellectuels français. Des représentants de haut niveau interviendront tout au long de la rencontre. 

Les conférences seront retransmises en direct sur ce lien

 

Des intervenants français de haut niveau pour la Lennart Meri Conference 2021

  • M. Clément Beaune, Secrétaire d’Etat chargé des affaires européennes

M. Clément Beaune donnera également une Masterclass à l’Université de Tallinn, le samedi 4 septembre. Toutes les informations à retrouver ici

Clément Beaune est diplômé de l’Institut d’études politiques (IEP) de Paris, diplômé du Collège d’Europe de Bruges (promotion « Montesquieu ») et ancien élève de l’École nationale d’administration (promotion « Willy Brandt »). À sa sortie de l’ENA en 2009, Clément Beaune rejoint la direction du Budget, en qualité d’adjoint au chef du bureau des lois de finances. En 2011, il devient adjoint au chef du bureau de la recherche et de l’enseignement supérieur. De 2013 à 2014, Clément Beaune est conseiller technique (budget) au cabinet du Premier ministre. De 2014 à 2016, il est conseiller en charge des affaires européennes, internationales et budgétaires au cabinet du ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique. De 2016 à 2017, il exerce les fonctions d’adjoint au directeur général d’ADP Management. De 2017 à 2020, Clément Beaune est conseiller spécial au sein du pôle diplomatique de la Présidence de la République.

  • M. Philippe Errera, directeur des Affaires politiques et de sécurité, Quai d’Orsay

Philippe Errera a été nommé directeur général des affaires politiques et de sécurité au ministère de l’Europe et des Affaires étrangères en France en 2019. Auparavant, il a été directeur des affaires stratégiques (2013-2015), puis directeur général des relations internationales et de la stratégie (2015-2018) au ministère français de la Défense. Précédemment, il a occupé le poste d’Ambassadeur de France auprès de l’OTAN (2011-2013). De 2007 à 2010, il a été conseiller, puis directeur de cabinet du ministre des affaires étrangères et européennes. Il a été directeur du désarmement et de la non-prolifération nucléaires (2006-2007), après avoir été directeur adjoint de l’état-major de planification, dès 2003. Philippe Errera a d’abord été affecté à l’étranger, à l’ambassade de France à Washington, comme conseiller chargé des affaires politico-militaires de 1999 à 2003. Il a servi comme diplomate d’échange au Département d’Etat américain (1998-99).

  • M. Thomas Gomart, directeur, Institut français des relations internationales

M. Thomas Gomart est le directeur de l’IFRI, l’Institut français des relations internationales. Il était auparavant vice-président de l’IFRI chargé du développement stratégique (2010-2015) et directeur du centre Russie/NIS (2004-2013) qu’il a fondé en 2004. Son parcours académique et professionnel a été étroitement lié à l’espace post-soviétique, mais aussi à des questions internationales plus larges (sécurité, énergie et gouvernance numérique). Il enseigne à l’Ecole militaire française de Saint-Cyr (utilisation de la puissance militaire dans les relations internationales et géopolitique de l’énergie). En tant que chercheur, il travaille actuellement sur la Russie, la gouvernance numérique, les facteurs de risque. 

 

  • Mme Sylvie Kauffmann, directrice éditiorale, Le Monde

Sylvie Kauffmann est directrice de la rédaction et chroniqueuse des affaires étrangères au quotidien Le Monde. Elle a été rédactrice en chef du journal en 2010-2011. Elle est également régulièrement invitée à écrire dans les pages d’opinion du New York Times. Elle a rejoint Le Monde en 1987 en tant que correspondante à Moscou. De 1988 à 1993, elle a été correspondante en Europe centrale et orientale. Elle s’est ensuite installée aux États-Unis, d’abord comme correspondante à Washington, puis, de 1996 à 2001, comme cheffe du bureau de New York. De retour à Paris, elle a dirigé la section des reportages approfondis du Monde, puis est devenue rédactrice en chef adjointe. De 2006 à 2009, elle a été grand reporter en Asie, basée à Singapour.

 

  • M. François Heisbourg, conseiller spécial, Institut international d’études stratégiques

François Heisbourg a travaillé pour le gouvernement, l’industrie et le monde universitaire. Il a siégé dans des organismes nationaux et internationaux de premier plan, notamment : la rédaction du Livre Blanc du gouvernement français La France face au terrorisme (2006) ; les livres blancs sur la défense et la sécurité nationale (sous Nicolas Sarkozy en 2007-8 et François Hollande en 2012-13) ; la Commission internationale sur la non-prolifération et le désarmement nucléaires ; la Commission internationale sur les Balkans ; et le groupe d’experts de la Commission européenne sur la recherche et le développement en matière de sécurité. Il a traité des questions de défense et de sécurité nationale dans le cadre de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron. Il a beaucoup écrit sur les questions de défense et de sécurité et contribue fréquemment aux médias spécialisés et grand public. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages : Le Temps des prédateurs (Odile Jacob, Paris 2020), Cet étrange nazi qui sauva mon père (éditions Stock, 2019). Il est également conseiller spécial de la Fondation pour la Recherche Stratégique, basée à Paris.

  • M. Bruno Tertrais, directeur adjoint, Fondation pour la recherche stratégique

Bruno Tertrais est directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique. Ses domaines d’expertise comprennent la géopolitique et les relations internationales, les affaires stratégiques et militaires, la dissuasion nucléaire et la non-prolifération, la politique américaine et les relations transatlantiques, la sécurité au Moyen-Orient et en Asie. Il est membre du groupe de personnalités éminentes de la commission préparatoire de l’OTICE, du groupe de personnalités éminentes pour la promotion substantielle du désarmement nucléaire, de l’Institut international d’études stratégiques, du comité de rédaction de The Washington Quarterly et du comité de rédaction du Journal of Security and Strategic Analyses. Il est également senior fellow à l’Institut Montaigne, et conseiller scientifique auprès du Haut Commissariat au Plan du gouvernement français.

  • Mme Tara Varma, directrice du bureau de Paris, European Council on Foreign Relations

Tara Varma est responsable du bureau parisien du Conseil européen des relations étrangères (ECFR), où elle suit la politique étrangère française et l’évolution de la sécurité européenne et asiatique. Elle s’intéresse particulièrement aux propositions françaises actuelles en matière de défense et de sécurité dans le cadre européen. Elle s’intéresse également à la sécurité en Asie et au rôle que les Européens pourraient y jouer, notamment dans la région indo-pacifique. Tara Varma a rejoint l’ECFR en janvier 2015 en tant que coordinatrice, puis directrice adjointe du bureau de Paris. Elle a précédemment travaillé et vécu à Shanghai, Delhi et Paris.

  • M. Patrick Calvar, fondateur du cabinet stratégique C’Conseil et ancien DGSI. 

Patrick Calvar est l’associé-fondateur de C-Conseil, une société de conseil en intelligence stratégique. Il est conseiller spécial à l’Institut Montaigne, un think tank français indépendant dédié aux politiques publiques en France et en Europe, et senior associate fellow au Royal United Services Institute, un think tank britannique indépendant sur la défense et la sécurité internationales. Patrick Calvar a passé plus de 30 ans dans les services de sécurité et de renseignement français, commençant sa carrière pendant la guerre froide. Après avoir rejoint la police en 1977 et le service de sécurité en 1984, il a travaillé à tous les niveaux de responsabilité et a finalement été nommé directeur adjoint du service de sécurité. En 2010, il est devenu directeur du renseignement du service de renseignement extérieur, à la DGSE. En 2012, il a été nommé directeur général du service de sécurité français, la DGSI. Il a pris sa retraite du service public en mai 2017. Il a été décoré Officier de l’ordre national du Mérite en 2016 et Officier de l’ordre National de la Légion d’Honneur en 2017.

  • M. André Loesekrug-Pietri, président, Joint European Disruptive Initiative

André Loesekrug-Pietri a occupé des postes de direction dans le domaine du capital-investissement, des affaires publiques, de l’industrie et en tant qu’entrepreneur. Il a été assistant du PDG d’Aerospatiale-Airbus, président d’un fonds d’investissement et conseiller spécial du ministre français de la défense. Actuellement, il est président de la Joint European Disruptive Initiative (JEDI Foundation). A l’origine du premier grand défi européen de type Darpa en 2020, il est membre du conseil de l’innovation de la Conférence sur la sécurité de Munich. Il a été nommé Young Leader par le Forum économique mondial. Dans sa vie privée, il a fréquenté l’école d’ingénieurs aérospatiale Sup-Aéro, et s’adonne au pilotage à titre privé. Il est par ailleurs colonel de la réserve populaire de l’armée de l’air française.

  • M. Nicolas Tenzer, président du Centre d’études et de recherche sur la décision politique

Nicolas Tenzer est un haut fonctionnaire, universitaire, écrivain français. Ancien chef de service au Bureau de la planification stratégique, il a rédigé trois rapports officiels pour le gouvernement français. Il est professeur invité à l’École des affaires internationales de Sciences Po Paris et président du Centre d’études et de recherches sur la décision politique. Nicolas Tenzer est également l’éditeur de Desk Russie, une lettre d’information sur la Russie et les anciens pays soviétiques. Il a été directeur de l’Aspen Institute de 2010 à 2015 et en a été le trésorier et le président ; il est l’auteur de 22 livres et de centaines d’articles sur la politique étrangère et de sécurité et l’analyse des risques. Il est également propriétaire d’un blog stratégique de premier plan, lancé en juin 2021, intitulé Tenzer Strategics.

 
 
 
Lire cet article en : English,

Vers un numérique durable | Programme de Novembre Numérique 2021

Pour cette édition de Novembre Numérique, l'écologie est à l'honneur. Une programmation qui invite à découvrir l’envers écologique de nos usages digitaux, et les pistes pour un numérique plus durable. Quelles sont les conséquences environnementales du numérique ? Comment construire un...

Lire la suite

atelier thématiquedocumentaireécologieenvironnementexpositionexposition photoFrench TouchNovembre numériquenumérique durablePlaylist

Icônes du cinéma français : les photographies d’André Perlstein au Musée du film d’Estonie

Les photographies d'André Perlstein immortalisent les icônes du cinéma français - acteurs et réalisateurs - mais aussi celles de la mode et du monde musical des années 1970. 29 photos en noir et blanc composent cette exposition, organisée par l'Institut français d'Estonie au Musée du film...

Lire la suite

André PerlsteinEesti Filmimuuseumexpositionexposition de l'Institut français d'EstonieIcônes du cinéma françaisMusée du jeu vidéophotographephotographie

Séjours scientifiques en France 2021 : un appel ouvert “au fil de l’eau” jusqu’en décembre

Vous faites de la recherche ? Vous souhaitez collaborer avec la France ? Le programme de séjours scientifiques de haut niveau (SSHN) offre à tout doctorant, chercheur junior ou senior affilié à une université estonienne un séjour dans un laboratoire de recherche en France, pour une durée...

Lire la suite

Chercheurscoopération scientifiquecopublicationdoctorantslaboratoirepostdocRechercheséjour en France