Exposition “Retours” – Maison des arts de Tartu

Maison des arts

20 Novembre 2020 / 13 Décembre 2020

Vanemuise 26, Tartu

L’exposition Retours, une exposition collective avec Damien Beyrouthy (France/Liban), Dénes Farkas (Estonie/Hongrie), Anna Guilló (France/Catalogne) et Pascal Navarro (France), aura lieu à la Maison des arts de Tartu du 20 novembre au 13 décembre 2020. Les commissaires de l’exposition sont Sara Bédard-Goulet (Université de Tartu) et Peeter Talvistu (Association des artistes de Tartu). Soutenu par l’Institut français d’Estonie.

 

Pour cette exposition, les artistes ont été invités à réfléchir à l’idée de réception et à la questionner à travers leurs pratiques respectives, dont le dessin (Navarro & Guilló), l’installation sonore (Farkas) et l’art médiatique (Beyrouthy). Retours s’intéresse au regard réciproque entre les œuvres d’art et les personnes qui en font l’expérience puisqu’elles sont toutes deux concernées par la rencontre. Elle considère également le rôle actif des personnes qui réagissent aux œuvres, les commentent et finissent même par donner lieu à de nouvelles productions, comme c’est le cas ici.

Bien que la rencontre avec les représentations et la réponse à celles-ci ne puissent se faire qu’à un niveau individuel, ces rencontres ont souvent lieu dans des situations qui peuvent être reliées à un contexte sociétal et historique plus large. Par conséquent, les œuvres partagent également une référence commune aux événements passés et présents qui façonnent notre société. À travers quatre perspectives singulières, Retours retourne et renverse ainsi la question de la réception des œuvres d’art et autres productions culturelles, en montrant qu’il s’agit d’un processus dans lequel le public est activement transformé et transforme ce qu’il vit.

Cette exposition fait partie du projet de recherche-création Événements de réception, co-organisé par l’Université d’Aix-Marseille, l’Université Côte d’Azur et l’Université de Tartu où il est soutenu par la Faculté des sciences humaines et des arts. Le projet culmine cet automne avec un colloque, un atelier doctoral et trois expositions d’art contemporain à Tartu. En plus de la Maison des arts, la galerie Kogo accueille l’exposition Atmosphère Sanatoriale de Bruno Goosse (24.10.–05.12.2020) et l’exposition À la lisière de Jean Arnaud sera exposée dans le bâtiment universitaire à Jakobi 2 (21.11.2020–16.02.2021). Retours est soutenue par l’Institut français d’Estonie. 

Retours est ouverte jusqu’au 13 décembre après quoi elle se déplacera à la galerie Titanikas à Vilnius.

Exposition Retours

Lire cet article en : Eesti,

Paris 1991, 1992 en rétrospective – Exposition photographique

22 Décembre 2020 / 28 Février 2021

L'exposition photographique de Peeter Langovits Paris 1991, 1992 en rétrospéctive, en collaboration avec l'Institut français d'Estonie, est dédiée au centenaire des relations diplomatiques franco-estoniennes que l'on célèbrera le 26 janvier 2021. Les photos représentent Paris lors d'une...

Lire la suite

Centenaire des relations diplomatiques franco-estoniennesExposition photographiqueParis 1991-1992Peeter Langovitsphotographie

“Foyer et paix” & Emmanuel Tussore – Centre de la photographie documentaire

4 Décembre 2020 / 28 Février 2021

Du 04.12.2020 au 28.02.2021, l'exposition FOYER ET PAIX / HOME AND PEACE qui aborde le sujet de la guerre en Syrie est ouverte au Dokfoto Keskus, Centre de la photographie documentaire. Parmi les trois artistes, vous pourrez voir les oeuvres d'Emmanuel Tussore qui utilise le savon d'Alep pour...

Lire la suite

Centre de la photographie documentaireDokfoto KeskusEmmanuel Tussoreexposition

Christophe Deloire, RSF : « Les journalistes ont une fonction sociale : celle de tiers de confiance »

À l'occasion de la Conférence annuelle sur les Droits de l'Homme, organisée par l'Institut estonien des Droits de l'Homme, Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières, est intervenu lors d'une discussion menée sur la place et le rôle des journalistes dans notre...

Lire la suite

Conférence annuelle des droits de l'homme 2020Droits humainsJournalismeMédiasReporters sans frontières