Exposition « Cohabitation extrêmement mignonne » – Festival de la nature 2021

Jardin botanique de l’Université de Tartu

7 Juin 2021 / 31 Juillet 2021

Lai 38, Tartu

Le lundi 7 juin, l’exposition « Cohabitation extrêmement mignonne » débute au Jardin botanique de l’Université de Tartu. Quatre artistes y exposent leur interprétation critique de l’interaction homme-animal du point de vue de l’occupation de l’espace. L’exposition est également l’événement d’ouverture officiel du Festival de la nature de cette année. L’exposition restera ouverte jusqu’au 31 juillet 2021.

À une époque où l’homme utilise intensivement les terres et détruit les habitats naturels, alors que nous vivons la sixième extinction massive, la cohabitation homme-animal mérite notre attention. Bien que la domestication ait mis les humains en contact étroit avec les animaux, elle n’a pas suscité un partage opérationnel significatif des habitats.

 

Une exposition qui fait réfléchir 

Selon la conservatrice de l’exposition et professeure d’études romanes à l’Université de Tartu Sara Bédard-Goulet, les quatre œuvres présentées à l’exposition – Did You Do That? et Coworking With Fur de Flo Kasearu, She Was Called Petra de Damien Beyrouthy et Rhinocerotopia de Jean Arnaud et François Landriot – nous font réfléchir sur le concept de responsabilité, inévitablement impliqué dans le partage et la cohabitation. « Alors que les voix désignent le coupable extérieur dans Did You Do That, le spectateur est libre d’imaginer qui cela peut être et de quel crime il est accusé. La destruction de l’habitat est un élément clé dans She Was Called Petra et Rhinocerotopia. Mais les deux œuvres soulignent également l’hybridité inévitable des écosystèmes et le débat nécessaire dans lequel elles s’engagent. Dans Coworking With Fur, l’hybridité soulevée par la cohabitation est mise en avant avec une série de créatures, des « jouets » fabriqués par l’homme qui semblent incarner l’ennui vécu par les animaux captifs et domestiqués. Les quatre œuvres offrent des images puissantes de la vie animale en tant qu’expériences vécues au singulier, créant une signification et attirant l’attention sur le dialogue spécifique requis avec chaque individu », explique Sara Bédard-Goulet.

 

Le jardin botanique de Tartu : un lieu reflétant les enjeux environnementaux 

Le jardin botanique de l’Université de Tartu offre un environnement unique et pertinent pour accueillir cette exposition. Comme il collecte des espèces végétales pour les protéger et les exposer dans une zone urbaine, il permet d’entrer en contact avec des spécimens uniques tout en soulevant des questions sur la protection des écosystèmes réels et donc la cohabitation. L’exposition est associée à un projet de recherche sur la représentation culturelle des espèces en voie de disparition, qui souligne la contribution des arts non seulement dans la médiation de cette question importante, mais aussi dans la production d’œuvres éclairées d’un point de vue critique.

Elle est le fruit d’un effort collaboratif entre le Musée d’histoire naturelle, le Jardin botanique de l’Université de Tartu, le Collège des langues et cultures étrangères de l’Université de Tartu, la Dotation culturelle d’Estonie et l’Institut français d’Estonie. L’exposition peut être visitée tous les jours de 10 h à 17 h avec le billet du jardin botanique et restera ouverte jusqu’au 31 juillet.

L’exposition fait partie du programme du Festival de la nature, se déroulant du 7 au 13 juillet. Vous pouvez jeter un coup d’œil au programme ici (en estonien). Le Festival de la nature est organisé par le Musée d’histoire naturelle et le Jardin botanique de l’Université de Tartu (et ses partenaires).

Pour plus d’informations : Sara Bédard-Goulet, conservatrice de l’exposition et professeure d’études romanes à l’Université de Tartu, sara.bedard-goulet@ut.ee

Lire cet article en : Eesti,

Vers un numérique durable | Programme de Novembre Numérique 2021

Pour cette édition de Novembre Numérique, l'écologie est à l'honneur. Une programmation qui invite à découvrir l’envers écologique de nos usages digitaux, et les pistes pour un numérique plus durable. Quelles sont les conséquences environnementales du numérique ? Comment construire un...

Lire la suite

atelier thématiquedocumentaireécologieenvironnementexpositionexposition photoFrench TouchNovembre numériquenumérique durablePlaylist

Icônes du cinéma français : les photographies d’André Perlstein au Musée du film d’Estonie

Les photographies d'André Perlstein immortalisent les icônes du cinéma français - acteurs et réalisateurs - mais aussi celles de la mode et du monde musical des années 1970. 29 photos en noir et blanc composent cette exposition, organisée par l'Institut français d'Estonie au Musée du film...

Lire la suite

André PerlsteinEesti Filmimuuseumexpositionexposition de l'Institut français d'EstonieIcônes du cinéma françaisMusée du jeu vidéophotographephotographie